Europe inachevée : Acte 1

Mercredi 5 février 2019, Esprit Civique a accueilli Enrico Letta, ancien président du Conseil des Ministres italien, actuellement doyen de l’Institut international de Sciences Po et Président de l’Institut Jacques Delors, dans le cadre du cycle de conférence « L’Europe inachevée ? ».

“A la fin des années 1950, au temps des pères fondateurs, l’Europe représentait 21 % de la population mondiale. Demain, nous serons 5 %. L’Asie produisait 15 % des richesses du monde, un siècle plus tard elle en produira 45 %.” Enrico Letta a mis en valeur “la prévoyance dont les pères fondateurs ont fait preuve en unissant les peuples après l’horreur de la Seconde Guerre mondiale. L‘Europe unie est le seul espoir de préserver nos valeurs : abolition de la peine de mort, égalité femme-homme, droits des travailleurs, Etat-providence…”.

Il a également insisté sur le fait que l’Europe est le seul continent où la démocratie est présente dans tous les Etats-membres, même si elle est aujourd’hui mise au défi par la montée des populismes et les tentations court-termistes de repli sur soi.

Nous avons entendu un homme à la fois meurtri par la situation politique de son pays mais également épris d’une indéfectible espérance pour l’Europe.

Avec Claire Versini, de l’Académie Notre Europe, le député Jacques Maire et l’ensemble des participants, la discussion a porté sur l’attente d’un nouveau projet européen plus juste et plus intelligible.

Rendez-vous pour la prochaine étape du cycle « L’Europe inachevée ? » le mercredi 6 mars, avec Cynthia Fleury, qui reviendra sur l’invention de la personne comme esquisse de la société européenne. Inscription ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *