L’éthique comme gouvernail : nos 12 balises pour 2017

Il ne peut y avoir de récit politique commun dans une langue morte. L’engagement exige un « déchiffrement du monde » et des balises anthropologiques : les liens indéfectibles entre le bien commun et l’égale dignité de chaque personne, entre la responsabilité pour autrui et la justice.

Esprit civique, cercle politique d’inspiration personnaliste et fidèle aux valeurs de la gauche et plus largement aux valeurs républicaines, propose 12 balises pour contribuer aux débats de la campagne présidentielle. Notre conviction est que seul un nouvel humanisme peut être à la hauteur des dangers auxquels nous exposent les dérives du libéralisme, d’un individualisme sans limite et d’une radicalisation qui épouse les figures du fanatisme.

Rarement depuis quarante ans, notre société n’est apparue aussi fragmentée. C’est un paradoxe si l’on songe aux efforts qui ont été faits pour amener depuis 5 ans plus d’égalité des chances, moins de stigmatisation, plus d’équité fiscale… Cette division n’est pas tant la conséquence de mesures ou de programmes que celle d’une attitude générale de responsables qui ne considèrent nos concitoyens que comme des individus titulaires de droits mais en aucun cas comme des personnes dont il est possible de recevoir, d’attendre une contribution à la vie sociale, que ce soit dans les lieux de formation, la vie professionnelle, la vie démocratique. Nos balises visent à éviter l’écueil, pour la gauche et notre pays, d’une rupture tant avec les milieux populaires qu’avec les « innovateurs » de la société civile.

Nul n’est trop pauvre pour participer à l’effort commun… Cette conviction se veut proprement opposable aux tentations de l’autoritarisme en politique qui hantent l’imaginaire à droite comme à gauche.

Agir pour un renouveau civique, penser un nouvel âge de la mondialisation et donner crédit à la parole publique sont les conditions sine qua non de la puissance publique au 21ème siècle. L’éthique n’est pas un fanion en haut du mât. S’engager aujourd’hui c’est choisir d’en faire le gouvernail de l’action politique.

o   Nul n’est trop pauvre pour participer à l’effort commun.

o   Le travail comme une œuvre. 

o   La personne au cœur des révolutions technologiques.

o   Une limite décente aux écarts de richesse.

o   Des indicateurs clairs pour des décisions justes.

o   Des investissements au long cours.

o   L’entreprise, acteur politique du 21ème siècle.

o   Un « nouvel âge » de la mondialisation.

o   Une Europe pionnière en Méditerranée.

o   Un tiers-lieu pour grandir

o   Des espaces et des temps de gratuité.    

Découvrez en détail nos 12 balises !

12 balises pour2017

Le spirituel antidote au fanatisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *