La politique familiale

Le rapport Fragonard, qui avance des propositions sur la politique familiale, doit être étudié à partir du 4 avril par le Haut Conseil de la famille. Ensuite, ce seront des propositions de loi que le gouvernement étudiera. Dès maintenant, le Secours Catholique demande une redistribution bénéficiant à toutes les familles.

« Le système actuel favorise les familles les plus riches. C’est le résultat d’une politique nataliste qui date de plusieurs dizaines d’années. Aujourd’hui la société a évolué et notamment le type de famille. Nous ne pouvons donc pas rester dans ce système », affirme Brigitte Alsberge, responsable du département Solidarités familiales du Secours Catholique.

Exemple : le quotient familial génère 13 milliards d’euros dont la moitié profite aux 10 % des familles les plus riches et les deux tiers aux 20 % des familles les plus aisées. Par ailleurs, les familles non imposables n’en bénéficient pas, or ce sont les plus pauvres. « La valeur d’universalité ne s’applique donc plus », commente Brigitte Alsberge.

Lire la suite des propositions du Secours Catholique pour une politique familiale plus juste sur www.secours-catholique.org

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *