Pour que les politiques atteignent les pauvres

En septembre dernier, les principes directeurs sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme ont été adoptés par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Pour ATD-Quart monde, c’est l’un des aboutissements de la demande que, dès 1987, Joseph Wresinski, fondateur de l’association, avait faite aux Nations Unies en les invitant à créer des mécanismes qui protègent les droits des personnes vivant dans l’extrême pauvreté.

Magdalena Sepúlveda, Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, invite à découvrir et faire connaître ces principes directeurs.

Que contiennent ces principes directeurs ?

Ils sont le premier ensemble d’orientations politiques qui transpose les obligations des États dans le domaine des droits de l’homme aux personnes qui vivent dans la pauvreté. Basés sur les standards internationaux des droits de l’homme, ils serviront d’outil pratique aux décideurs pour s’assurer que les politiques publiques (dont celles qui s’efforcent d’éradiquer la pauvreté) atteignent les populations les plus pauvres en tenant compte des obstacles que ces dernières rencontrent dans l’accès aux droits.

Comment des personnes en situation de pauvreté ont-elles été associées à leur élaboration ?

À travers les efforts du Mouvement International ATD Quart Monde et d’autres ONG, elles ont été impliquées dans les consultations sur ce que ces principes devaient être. On peut citer les séminaires régionaux organisés par ATD Quart Monde à Bangkok (Thaïlande), Trappes, Genève, Lille et Pierrelaye (France), Kielce (Pologne), Dakar (Sénégal) et Cusco (Pérou)… ATD Quart Monde et d’autres ONG ont été consultés sur les avant-projets du texte.

Je dois dire que, pour moi, les contributions formelles et informelles des personnes vivant dans la pauvreté ont été essentielles. J’ai tenu compte de leurs expériences et idées dans plusieurs domaines allant de la discrimination à la protection sociale, du logement aux moyens de subsistance.

Lire la suite de l’interview sur www.atd-quartmonde.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *