Retour sur le débat entre Marcel GAUCHET et Patrick VIVERET

Le 14 avril dernier, nous recevions ces deux philosophes pour débattre avec eux sur le thème de l’imaginaire commun, du récit républicain et des milieux populaires. Retrouvez le compte-rendu de ces échanges.

Et en préambule, les mots d’ouverture de notre débattant, Jérôme Vignon, Président des Semaines sociales, et membre-fondateur d’Esprit Civique.

Ce débat a vocation à nous aider à réfléchir sur des termes qui ne relèvent pas directement du vocabulaire politique : l’imaginaire, l’espérance et récit. Avec cette question : est-ce qu’en sortant du vocabulaire politique, on peut reconstituer un discours politique, un verbe politique qui parvienne à réenchanter la République, et en particulier dans les milieux populaires ? Commençons par entendre une citation de Marcel Gauchet : « il faut offrir aux Français des perspectives positives si on veut réhabiliter l’esprit de réforme, c’est ce qui manque cruellement à la gauche comme à la droite ». Alors le discours politique peut-il susciter, à travers un imaginaire nouveau, des perspectives qui réenchantent, qui donnent à voir une espérance à nos concitoyens, en particulier les plus modestes ? Je demanderai, après que Marcel Gauchet ait pris la parole, à Patrick Viveret qui a écrit « la démocratie doit se laisser mettre en scène et en chaînes par des initiatives qui viennent de la base ». Peut-il, lui, « praticien » du verbe, inventeur de nouveaux mots, nous donner des pistes pour que la base doit aussi impliquée dans ces initiatives populaires ? N’y a t il pas une question posée à la société civile qui s’est aussi détachée de la base et des milieux populaires ?

Compte-rendu M.Gauchet et P.Viveret Conférence avril 2015

Imaginaire commun et récit républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *